top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurjeromematthey

Est-il indispensable de retirer sa LPP pour générer des fonds propres ?

En vous renseignant sur votre prochain achat immobilier, vous avez sûrement pu voir que vous pouvez utiliser votre LPP comme base de fonds propres. Mais saviez-vous qu'il n'est pas forcément nécessaire de retirer ce montant ?


Comme cela a été présenté dans ce précédent article du blog il est nécessaire de réunir 20% de fonds propres pour un achat immobilier.

Pour ce faire, il est autorisé d’utiliser les avoirs de sa LPP (deuxième pilier). Il reste néanmoins la question de déterminer s’il est plus intéressant de retirer ces avoirs ou de les nantir (donner en garantie à la banque sans les retirer).

Comme c’est souvent le cas, chacune de ses solutions présente des avantages et des inconvénients qui vous sont présentés ci-dessous :

Retirer sa LPP :

En retirant les avoirs de sa caisse de pension, on obtient réellement ce montant en liquidités pour l’achat immobilier. Ce montant sera donc transféré au vendeur pour payer le prix de vente.

Il en résultera donc une dette hypothécaire moins importante et donc moins d’intérêts à payer à la banque.


En revanche, vous devrez payer un impôt (10% environ du montant retiré) ce qui présente un désavantage pour cette solution.


De plus, en retirant vos avoirs de prévoyance, vous réduisez vos prestations à la retraite. En résumé, cela veut dire que votre rente à la retraite, et potentiellement vos prestations en cas de décès ou d’invalidité, seront plus faibles. Ceci peut cependant être rattrapé par la suite, notamment en étudiant votre situation à la retraite (voir lien) ce que nous pouvons tout à fait étudier ensemble par la suite.

Nantir sa LPP :

Avec la solution du nantissement, l’avantage principal réside dans le fait que vos prestations de prévoyance restent les mêmes qu’avant cet achat immobilier. De plus, vous évitez l’impôt lors du retrait.


Cependant, ce montant n’étant pas retiré, c’est la banque qui vous le prête afin de pouvoir payer le vendeur. De ce fait, vous devrez payer des intérêts supplémentaires à la banque.

Finalement, il est nécessaire que vos revenus soient suffisants pour assumer ce crédit plus important.

La situation de chacun étant très différente en fonction des revenus, des prestations de votre LPP, de votre statut privé et professionnel, il est nécessaire d’en parler.


N’hésitez donc pas à me contacter pour en discuter plus en détails et prendre la bonne décision.



21 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page